Un thanatopracteur est une personne dont le travail consiste à appliquer des soins d’embaumement sur les corps des défunts. Son rôle est d’user de divers techniques et procédés afin de les nettoyer puis d’empêcher la décomposition naturelle de ceux-ci. Voici un témoignage de Guy Laperade, un thanatopracteur qui exerce ce métier depuis 22 ans. Vous en apprendrez davantage sur ses passions, sa vie, ses études et son parcours dans cette profession.

thanatopracteur

Les passions de Guy Laperade

En dehors de son métier, Guy Laperade affiche une passion pour plusieurs domaines dont le casino en ligne. Il se rend régulièrement sur des sites de jeux en vue de passer des moments agréables. Selon ses propos, il a eu du mal à ses débuts à trouver l’opérateur idéal qui pouvait répondre à ses attentes. Il a donc consulté une revue casino fiable afin d'opter pour le meilleur établissement virtuel. Cela lui a permis d’avoir une idée du catalogue de jeux de ce dernier et par ricochet les bonus qu’il propose.

Il faut souligner que Guy Laperade apprécie particulièrement les parties en direct, surtout lors des soirées où il est seul au travail. Les sessions en live lui donnent l’occasion de jouer avec les croupiers de l’établissement. Il s’offre ainsi une expérience plus réaliste. Ses divertissements préférés sont :

  • le blackjack,
  • la roulette et
  • le poker.

En revanche, il voue un grand intérêt pour les machines à sous. D’ailleurs, ce thanatopracteur a confirmé que c’est grâce aux versions démos qu’il a pu se perfectionner auxdits jeux de table. Il n’hésite pas à participer aux tournois mis en place par l’opérateur en question. Le but est d’affronter d’autres joueurs et de gagner des récompenses. Outre le casino en ligne, Guy Laperade est également passionné par la lecture des bouquins de science-fiction.

La vie de Guy Laperade

Guy Laperade est né le 16 janvier 1963 dans un village au sud de la France et dans une famille de quatre enfants. Son père était gynécologue et sa mère exerçait le métier d’anesthésiste. Il a donc grandi dans cet univers médical. Dès le bas âge, le futur thanatopracteur s’intéressait déjà à la science et tout ce qui a trait à l’anatomie humaine. À l’âge de trois ans, il débarque dans la capitale française avec sa famille suite à l’affectation de son géniteur sur un site hospitalier. Peu de temps après, ses parents se sont séparés et il part vivre en compagnie d’un de ses frères avec son oncle.

Il passe toute son enfance et son adolescence dans l’un des quartiers populaires de Paris où son nouveau tuteur logeait. Il ne tarde pas à se faire des amis, car c’était une personne très sociable. Il sympathisait rapidement avec les autres. C’est justement dans cette cité moderne qu’il rencontre sa partenaire. Cette dernière n’était nulle autre que la sœur de son meilleur ami. Il se marie avec celle-ci à l’âge de 29 ans et ensemble ils ont eu deux enfants.

Les études et le parcours de Guy Laperade dans le métier de thanatopracteur

thanatopracteur

Il sera question d’évoquer dans un premier temps les études faites par Guy Laperade. Vous pourrez connaître son parcours dans le métier de thanatopracteur marqué notamment par la création de son entreprise.

Les études de Guy Laperade

Après l’obtention de son baccalauréat, il s’inscrit à la faculté de médecine dans une université de Paris. Trois ans plus tard, il décroche sa licence en dermatologie et effectue son stage dans un cabinet de renom. Alors qu’il était en pleine consultation avec un patient, il apprit le décès de son père.

Quelques jours plus tard, il se rendit sur place. Il n’apprécia pas par contre les conditions dans lesquelles le corps de son géniteur était placé. C’est à partir de ce moment que Guy Laperade décide de faire une reconversion professionnelle. Il suit alors une formation pour obtenir un diplôme technique universitaire (DUT) de thanatopraxie.

Le parcours de Guy Laperade

Une fois en possession de son diplôme, Guy Laperade a travaillé pour cinq entreprises de pompes funèbres. Il a fait un témoignage sur la première expérience qui l’a marquée. Il s'agit de celle d’un homme décédé (la cinquantaine) dont le corps était encore chaud. Il enfile sa tenue réglementaire (blouse, gants, tablier, manchettes, masque).

Il prend ses outils (bistouri, séparateur, canule, pinces, crochet). D’un geste habile, il asperge le corps d’un liquide pour ralentir le processus de décomposition puis le vide des flux. Il affirme que l’opération qui va suivre est déconseillée aux âmes sensibles même si cela paraît banal pour un thanatopracteur.

Selon ses dires, le travail se passe le plus souvent sans difficulté, mais il arrive qu’il affronte certaines péripéties. Guy Laperade n’a pas caché qu’un jour, il a touché la jugulaire alors qu’il visait l’artère, ce qui a fait couler assez de sang. Auteur de deux livres sur la thématique, il est également conférencier dans les universités et lors des cérémonies.

La création de sa propre entreprise

Après neuf ans à travailler pour le compte des entreprises de pompes funèbres, Guy Laperade a monté sa société dans ce domaine. À en croire ses propos, l’idée lui est venue d’un constat déplorable relatif à la pratique commerciale des services funéraires. En effet, il déclare que ceux-ci visent une rentabilité à tout prix et fournissent des prestations de piètre qualité :

  • maquillage grossier,
  • bouches mal cousues,
  • des odeurs désagréables et
  • des défunts méconnaissables.

N’ayant pas oublié ce qui l’a poussé à devenir thanatopracteur, il estime que c’est irrespectueux. Pour lui, rien ne vaut le sourire d’une famille qui vient retrouver son défunt dans les meilleures conditions.