La Thanatopraxie est une profession assez méconnue et pourtant très importante. Les thanatopracteurs occupent une place à la fois importante et discrète dans la société. Quel est l’état actuel du marché des thanatopracteurs en France ? Combien peut gagner un thanatopracteur ? Qu’est-ce qu’un thanatopracteur ? Quelle formation doit-on suivre pour devenir thanatopracteur ? Éléments de réponse !

marché du travail thanatopracteur

Quel est l’état du marché des thanatopracteurs en France ?

Accéder au métier de thanatopracteur en France est aujourd’hui beaucoup moins compliqué que jadis. Il faut néanmoins remplir certaines conditions préalables. Cela inclut notamment de détenir un diplôme d’État.

Carrière d’un thanatopracteur

L’examen conduisant à l’obtention du diplôme est très sélectif. De plus, l’exercice du métier nécessite d’avoir des prérequis. Cela rend, par ricochet, l’offre de thanatopracteur nettement inférieure à la demande. Globalement, il faut dire que ​​​le métier de thanatopracteur est très prometteur en France. En effet, de plus en plus de Français mettent un accent particulier sur la présentation de leurs proches défunts (traitement minutieux du corps pour une meilleure conservation, habillement plus imposant…).

La thanatopraxie s’exerce généralement dans une société de pompes funèbres. Cependant, travailler dans les pompes funèbres n’est pas l’unique débouché d’un thanatopracteur. Il peut également exercer dans des hôpitaux, dans des morgues et peut intervenir dans des écoles de médecines. Toutefois, en début de carrière, les jeunes thanatopracteurs optent la plupart du temps pour un poste au sein d’une structure de pompes funèbres afin d’acquérir suffisamment d’expérience. Ils pourront alors décider (après des années d’expérience) de lancer leurs propres structures de pompes funèbres.

À noter que la création de pompes funèbres n’est pas chose aisée. Il faut remplir de nombreuses conditions et effectuer plusieurs formalités parmi lesquelles l’obtention d’une autorisation de création ou de reprise de pompes funèbres.

Les thanatopracteurs en France

En 2005, la France comptait (seulement) 700 thanatopracteurs environ. Ceux-ci ont effectué environ 200 000 interventions au cours de l’année. En 2019, il a été dénombré environ 1 600 titulaires du diplôme de thanatopracteur sur le territoire. Parmi eux, environ 800 exercent leur profession. L’effectif compte une moyenne de 150 femmes. Autrefois considéré comme strictement masculin, le métier de thanatopracteur commence fortement à se féminiser. On dénombre environ 60 % de femmes candidates à l’examen pour l’obtention du diplôme de thanatopracteur.

Salaire d’un thanatopracteur

Le salaire d’un thanatopracteur va de 1 300 € en début de carrière à environ 2 000 € pour les plus expérimentés. Les thanatopracteurs propriétaires de pompes funèbres peuvent quant à eux atteindre les 4 000 €.

Que fait réellement un thanatopracteur ?

Le thanatopracteur, parfois appelé embaumeur, est la personne chargée d’opérer sur le corps d’un défunt diverses actions visant à le conserver. En clair, le thanatopracteur doit freiner le processus de décompression du corps. Dans certains cas, très rares, le thanatopracteur est appelé à stopper définitivement le processus de décomposition. Le professionnel s’applique à conserver le corps du défunt dans un état proche de celui dans lequel il était étant vivant. La conservation a pour but de rendre le corps le plus présentable possible lors des funérailles. Le thanatopracteur habillera aussi le défunt et le maquillera au besoin.

Les différentes techniques mises en œuvre conduisent également à l’élimination des infections dont regorgeait le corps étant vivant. Tous les traitements sont effectués dans une chambre dite mortuaire. Cependant, de temps en temps, la famille éplorée peut inviter le thanatopracteur à travailler au domicile du défunt. Enfin, plusieurs pays interdisent de faire appel à un thanatopracteur si le corps est destiné à être incinéré. Cette interdiction est due à l’effet nocif et très polluant résultant de la crémation des produits utilisés pour la thanatopraxie.

Quelle formation doit-on suivre pour être thanatopracteur ?

La thanatopraxie est une science qui exige d’avoir des connaissances poussées dans plusieurs domaines. Pour pratiquer la thanatopraxie, il faut maîtriser l’anatomie, la médecine légale, l’anthropologie, la microbiologie, l’hygiène, la toxicologie, etc. Il faut également que les praticiens connaissent certains rites religieux. En gros, pour être thanatopracteur, il faut alors étudier l’anatomie d’une part, mais aussi la thanatologie et les différentes pratiques d’embaumement d’autre part.

En France par exemple, le thanatopracteur doit obtenir un diplôme d’État délivré par une école de thanatopraxie. La formation intègre 195 heures de cours théoriques. Suite à l’obtention du diplôme, il lui faudra obtenir une autorisation préfectorale d’exercer. Malgré cet agrément, le thanatopracteur ne peut intervenir sur un corps de façon anarchique. Il lui faut au préalable :

  • constater le décès
  • avoir à disposition le certificat de décès
  • le consentement de la famille.

Dans certaines régions, une autorisation municipale est nécessaire.