La perte d’un être cher est une expérience difficile et déroutante. Bien sûr, malgré la douleur, la question de l’enterrement se pose bien assez tôt. Les proches sont donc tenus de rester forts et de tout préparer pour que les derniers adieux se déroulent au mieux. À ce propos, quelles sont les étapes à suivre lors d’un enterrement ? Découvrez-les ici.

déroulement d'un enterrement

Qu’est-ce qu’un enterrement ?

Un enterrement désigne un rite funéraire qui consiste à mettre un cadavre sous terre (sol ou caveau), qu’il soit dans un cercueil ou non. Encore appelé inhumation, l’enterrement se déroule quelques jours après le décès d’une personne. Organisé selon ses volontés ou celles de sa famille avec la participation des amis, ce rite vise l’accompagnement du défunt jusqu’à sa dernière demeure.

Comment se passe un enterrement ?

Voici un déroulé des étapes, allant de l’enregistrement du décès jusqu’à l’inhumation ou à la crémation.

L’enregistrement du décès

Lorsqu’un individu décède, la première chose à faire, c’est de déclarer sa mort à un médecin (urgentiste, hospitalier…). Celui-ci se chargera de réaliser un certificat de décès, que la mort se soit produite à l’hôpital ou ailleurs. Ensuite, il faut penser à conserver le corps. Pour cela, la famille du défunt peut appeler une agence de pompes funèbres pour le dépôt du corps. Elle peut également décider de rester à domicile ou opter pour une chambre funéraire.

La mise en bière

La mise en bière est la phase pendant laquelle le défunt est placé dans un cercueil par le personnel médical ou celui des pompes funèbres. Ce dernier est ensuite conduit au lieu de déroulement des funérailles. Il faut noter que cette étape est obligatoire dans plusieurs pays comme la France.

La célébration funéraire

La célébration funéraire est la cérémonie d’adieu. C’est l’occasion offerte aux parents, amis et collègues du défunt de se réunir pour lui adresser un dernier hommage. Il est important que tout se déroule selon les dernières volontés du défunt, s’il a pu en laisser. Dans le cas contraire, c’est à la famille que revient la charge de tout organiser afin que le défunt ait la cérémonie qu’il mérite. La plupart du temps, ce moment solennel se décline comme suit.

  • L’accueil de la famille éplorée et la présentation des condoléances.
  • Un petit discours affectueux des personnes les plus proches du défunt.
  • Le dépôt de fleurs sur le cercueil ou d’objets que le défunt chérissait particulièrement.
  • Le partage d’une musique ou composition artistique affectionnée par le défunt.
  • La prise d’une minute de silence.

Selon les valeurs culturelles ou religieuses du défunt, le déroulement de cette célébration peut plus ou moins varier.

L’inhumation ou la crémation

enterrement

C’est la dernière étape de l’enterrement. Elle consiste à mettre le défunt en terre : inhumation. Certaines personnes souhaitent parfois brûler le corps sans vie : crémation. Quel que soit le choix, il faut noter que tout doit être effectué dans un délai allant d’un (1) à six (6) jours à partir de l’heure du décès. Par ailleurs, la mise en terre peut s’effectuer dans un caveau appartenant à la famille éplorée ou dans une concession privée (si autorisée). Un emplacement gratuit au cimetière est également assigné par la commune pour l’inhumation lorsque la famille ne dispose pas d’un domaine personnel. La crémation, quant à elle, a lieu dans le four d’un crématorium.

Combien de temps dure un enterrement ?

Le temps varie selon la nature des obsèques et selon qu’il soit question d’inhumation ou de crémation. De façon générale, on obtient ceci.

Nature des obsèques

Durée

Laïques

Inhumation

1 h 30 min environ :

- accueil de la famille et des invités (30 minutes)

- cérémonie d’adieu (30 à 40 minutes)

- mise en terre (20 à 30 minutes)

Crémation

1 à 2 heures environ

Cérémonies religieuses

Catholique

une heure à 1 h 30 min environ :

- Bénédiction catholique (30 à 45 minutes)

- Messe et recueil autour du cercueil (30 à 45 minutes)

Juive

Cérémonie d’une (01) heure au plus, précédée d’une veillée.

Musulmane

une heure environ :

- Récitation de la prière des morts, de la Fatiha.

- Prière du prophète et pour le repos de l’âme du défunt.

Comment se comporter lors d’un enterrement ?

Perdre un être aimé peut s’avérer très difficile à supporter. Lors de l’enterrement, c’est encore plus dur de maintenir le cap. Toutefois, il importe de pouvoir se contenir afin de respecter la douleur de chacun. Pour cela, il faut commencer par garder son sang-froid et ses émotions afin de représenter un soutien pour les membres de la famille.

Il ne faut pas se laisser aller aux bavardages. Parler peu tout en étant sérieux est le comportement souhaité. Il faut aussi conditionner son portable de sorte qu’il ne crée le moindre dérangement (mode avion, éteint, silencieux…). Enfin, il est important pour le respect du défunt de mettre de côté tous les différends existants avec certains proches de ce dernier.